Crac des Chevaliers et Qal’at Salah El-Din [ Syrie ]

bien culturel en série


        2003-2005 | inscrit en 2006 | français

Dossiers UNESCO1_documents_unesco.html

  1

EnglishDN1_crac_en.html
 

Client 

DGAM, Direction Générale des Antiquités et des Musées, République arabe syrienne (assistance technique octroyée
par l’UNESCO / Centre du Patrimoine Mondial)

Dates 

décembre 2003 / janvier 2005
inscrit en juillet 2006

Liens 

UNESCO Centre du Patrimoine mondial / Crac des Chevaliers

NB: Depuis juin 2013, les six sites du patrimoine mondial de Syrie sont inscrits sur la Liste du patrimoine en péril

méthodologie

Le dossier de candidature, réalisé alors que Simone Ricca résidait à Damas, a été préparé en collaboration avec le département de l’inventaire de la Direction des Antiquités de Syrie (DGAM) à Damas et avec l’appui des directions locales de Homs et de Lattaquié, responsables de la gestion des sites.


description

Le Crac des chevaliers et la forteresse de Saladin sont deux châteaux distincts, situés respectivement au centre et au Nord de la Syrie, qui ont été proposés et inscrits de façon conjointe en tant que « site en série ». Ils représentent, parmi les nombreux vestiges de l’époque des croisades visibles en Syrie, les exemples les plus prestigieux et les mieux préservés.

Renommés depuis le Moyen Âge, décrits dans d’innombrables sources anciennes aussi bien croisées que musulmanes, ces deux châteaux incarnent à eux seuls les trois siècles de luttes, de guerres et de profonds changements qui sont à l’origine du Moyen-Orient moderne.

Dans leur ensemble, ils représentent une sorte de catalogue complet des innovations techniques et militaires produites par les siècles de guerres et de confrontations entre les armées chrétiennes (byzantines puis croisées) et les armées musulmanes dans la région.

L’influence des nouvelles formes architecturales qui se développèrent dans la région pendant cette phase historique se répercuta pendant les siècles suivants aussi bien en Orient qu’en Occident, contribuant de façon essentielle à l’évolution de l’architecture et de la technologie.

Le Crac des chevaliers et la forteresse de Saladin représentent également des sortes d’archétypes du château du Moyen Âge par leur position, leurs style architectural et détails techniques. La silhouette et le plan du Crac des chevaliers, notamment, peuvent à juste titre être considérés comme l’expression la plus parfaite d’une typologie constructive – celle du château – qui constitue le symbole de la période féodale.